Berlin (Allemagne)
Juillet 2021

Historiquement miraculée

Même si elle porte les cicatrices laissées par une guerre apocalyptique et un rideau de fer qui la divisa pendant près de 30 ans, Berlin fascine .... elle est moderne, multiculturelle, branchée et excentrique.

Symboles et emblèmes

Dans cette métropole chamboulée par les guerre, il reste néanmoins de nombreux symboles de l'histoire allemande. Le Reichstag qui avec son imposant dôme de verre et sa façade immédiatement reconnaissable est l'un des plus célèbres lieux de la capitale, sans oublier la fameuse porte de Brandebourg, l'une des anciennes portes d'entrée de la ville, symbolisant le triomphe de la paix sur les armes. A son sommet une statue représentant la déesse de la Victoire dans un char attelé par quatre chevaux.

Non loin de cette majestueuse porte, l'avenue "Under den Linden" grouille de nombreuses constructions imposantes comme celle de la Bebelplatz, l'Opéra de Berlin, l’Université Humboldt ou encore la Cathédrale catholique Saint-Edwige. On débouche ensuite sur l'île aux musées, le Louvre berlinois. Il s'agit d'un complexe de cinq palais muséaux qui abritent chacun de fabuleuses collections réunissant plus de 6000 ans d'histoire.

Près de la rivière Spree, surmontée d’un dôme en cuivre de couleur verdâtre, la Cathédrale de Berlin domine les lieux. Sa proximité avec le Palais Impérial (aujourd'hui disparu) a fait de cette cathédrale, l'église principale de la cour de la dynastie des Hohenzollern. Il n'est donc pas illogique de retrouver, à l’intérieur ce celle-ci, la crypte impériale où reposent plus de 90 membres de la dynastie. Crypte qui n'est malheureusement plus ouverte au public.

La Colonne de la Victoire, haut de 67 mètres, évoque les diverses victoires de la Prusse dans la guerre germano-danoise, celle contre l'Autriche et la guerre franco-allemande. Elle est située au centre du Tiergarten, un espace vert de grande ampleur, ancienne réserve de chasse des empereurs.

L'héritage du socialisme

L'Alexanderplatz est une esplanade démesurée, ancienne vitrine du socialisme, centre très vivant et commerçant, c'est ici qu'une foule immense (un demi-million selon les autorités de l'époque) s'était réunie pour réclamer libertés et réformes, cinq jours avant la chute du Mur.

Visible de très loin, la Tour de Télévision de Berlin est l'édifice le plus élevé du pays. Erigée en 1969, elle a été pendant des années la fierté de la RDA, une tour construite dans le but de démontrer la supériorité du communisme sur le capitalisme. Haut lieu touristique de la ville, elle offre la meilleure vue de tout Berlin ... cependant, armez-vous de patience, les files sont longues pour y accéder.

Au pied de la Tour, se trouvent plusieurs monuments intéressants : l'Église Sainte-Marie, la Fontaine de Neptune, l'Horloge Universelle et la Rotes Rathaus (l'hôtel de ville rouge) dont le nom vient de la couleur de ses briques et qui n'est pas sans rappeler certains bâtiments présents à Moscou.

Mémoriaux du Mur

Le Mur de Berlin a divisé la ville en deux parties pendant 28 ans, sa construction et en particulier sa chute font partie des moments les plus importants de l'histoire du 20ème siècle. En résumé, après la Seconde Guerre mondiale, les secteurs occidentaux (américain, français et britannique) ont pris le nom de République fédérale d'Allemagne (RFA) tandis que le secteur soviétique est devenu la République démocratique allemande (RDA). Des tensions politiques et économiques, la fuite de la population vers la RFA a poussé les autorités a érigé une clôture de 155km en une nuit et par la suite, un mur de quatre mètres de haut surveillé 24h/24. Tenter de s’échapper revenait à jouer à la roulette russe. Malgré cela, beaucoup de personnes ont tenté leur chance.

Sans revenir en détail sur les éléments déclencheurs, la chute du mur, le 9 novembre 1989 a permis à de nombreuses familles et amis de se revoir après une très longue séparation forcée. Afin de ne pas oublier, des vestiges du mur, de ce sombre passé, restent d'actualité.

La partie du Mur la plus importante qui reste encore debout se trouve dans la zone appelée East Side Gallery. Là-bas, sur un peu plus d'un kilomètres, le mur est décoré de peintures impressionnantes reflétant de nombreux événements liés à l’histoire du mur. Une exposition intitulée "Topographie de la Terreur" et le "Checkpoint Charlie" sont deux hauts-lieux de cette histoire aussi terrifiante que fascinante.

Mentions spéciales

Le Mémorial de l'Holocauste de Berlin, 2711 blocs de béton de hauteurs différentes composent ce monument en mémoire des juifs assassinés d'Europe, souvenir de l'un des épisodes les plus sombres de l'histoire de l'humanité.

La Gendarmenmarkt, construite au 12ème siècle, est l'une des plus belles zones de Berlin. Deux églises jumelles (la Französischer Dom au nord et la Deutscher Dom au sud) et au centre, le Konzerthaus Berlin, le siège de l'orchestre symphonique de Berlin.

L'ancien centre de Berlin, la Potsdamer Platz est aujourd'hui l'un des quartiers les plus modernes de la ville. Complètement dévastée pendant la Seconde Guerre mondiale et divisée ensuite en deux par le mur de Berlin, elle est restée un terrain vague durant de nombreuses années pour se réveiller quelques années plus tard.

L'avenue Kurfürstendamm, surnommée Ku'Damm, les champs-élysées berlinois avec ses grands magasins et l'Église du Souvenir de l'Empereur Guillaume, qui n’était pas un édifice d'importance jusqu'à ce qu'il soit détruit en partie par les bombes durant les attaques alliées. Il était d'ailleurs prévu qu’il soit démoli mais les citoyens s’y opposant, il a été décidé de créer un mémorial à partir des vestiges de l'église. Ce qui lui donne un cachet particulier.

Le Château de Charlottenburg, construit au 17ème siècle a été conçu pour être le lieu de villégiature de Sophie-Charlotte, deuxième épouse de Frédéric III. Ses jardins sont un véritable havre de paix dans la ville où on peut se promener et se détendre.

Synthèse

Berlin a une vaste histoire à raconter à ses visiteurs. Détruite durant la Seconde Guerre Mondiale et divisée par le Mur pendant 28 ans, les édifices de l'architecture moderne effacent le passé sombre de la ville mais les restes du mur sont, en réalité, un avertissement et un rappel éternel.

Berlin avance à pas de géant pour retrouver peu à peu sa splendeur d’antan et il ne tient qu'à vous de vous y rendre.