New-York (USA)
Décembre 2017

Playlist new-yorkaise

Je pense que New-York doit être visité à deux ou à plusieurs. C’est une ville qui bouge, qui est faite pour ceux et celles qui aiment sortir, aller voir des comédies musicales, qui aiment faire du shopping, se fondre dans les magasins de mode et découvrir les multiples saveurs des restaurants. Ce n’est pas mon style de ville et de visites mais il faut casser la routine aussi bien dans son quotidien que dans ses habitudes de voyage.

Uptown (Manhattan)

Harlem devient de plus en plus un quartier actif et attrayant alors qu’il souffre, encore aujourd’hui, de sa réputation d’antan. On est loin du ghetto crasseux où la criminalité règne en maître. Ce sont de belles petites maisons entretenues en grès rouge, de beaux espaces verts rénovés comme le Morningside Park. Un ensemble surmonté par une des plus belles cathédrales d’Amérique du Nord : la Saint John the Divine. C’est un quartier à ne pas manquer au nord de Manhattan.

Autre mythique endroit, Central Park représente, en plein cœur de Manhattan, un espace vert de 340 hectares contrastant avec la forêt de gratte-ciel qui l'entoure. Légères collines, grandes pelouses et points d’eau. C’est le centre de récréation pour les new-yorkais. En hiver, un marché de Noël et une grande patinoire y sont installés.

Le long de Central Park et de la cinquième avenue, se trouve le Metropolitan Museum of Art (MET). Musée très riche en collections du monde entier : arts décoratifs, peintures et sculptures, photographies, instruments de musique, livres anciens ... prévoyez plusieurs heures de visite, si pas plusieurs jours pour les plus lents d’entre vous. Non loin, le musée Guggenheim ravira les amateurs de peintures provenant d’une des plus grandes collections privées au monde.

Midtown (Manhattan)

C’est la partie où se concentre la plupart des curiosités de Manhattan. C’est aussi là que la foule s’entasse dans les magasins et restaurants ; sautent des taxis et sortent des bouches du métro. Dans le désordre, le Chrysler Building avec sa flèche étincelante en acier inoxydable et sa forme Art Deco et la cathédrale Saint-Patrick qui semble être écrasée par les buildings voisins.

Au cœur du quartier des théâtres, le Rockefeller Center est une vraie ville dans la ville puisqu’il s’agit d’un ensemble de 19 bâtiments : bureaux, magasins, restaurants, bars ... tout en haut du plus haut de ces bâtiments, le Top of the Rock, un des spectaculaires observatoires de New York.

Un autre point de vue à faire absolument est l'Empire State Building même s'il est désormais dépassé en taille par la nouvelle génération de buildings. Mon conseil, en faire un en journée et l’autre en soirée afin de pouvoir capter en souvenir et en photo, la magie de la ville. Seulement, prenez votre mal en patience car c'est très touristique et donc il y a des files d'attente.

Il est bien évident que le cœur de Manhattan est et restera à jamais Time Square. A toute heure du jour ou de la nuit, l'animation bat son plein, sous l'œil des publicités géantes, des informations défilantes et des néons. Grands magasins, salles de spectacles, restaurants, ... c'est vraiment la démesure à l’américaine.

Deux autres endroits intéressants : le Bryant Park, situé derrière l’Empire State Building. Bien plus petit que Central Park mais avec un charme fou. Et enfin pour l’anecdote, le siège des Nations Unies. Uniquement accessible via réservation et sous la tutelle d’un guide local.

Downtown (Manhattan)

La pointe sud de Manhattan ou le Financial District vaut le détour. On y trouve déjà le musée et le mémorial 9/11, un immense parc ponctué de deux grandes fontaines construites à l’endroit même des fondations des anciennes Twins Towers. Un lieu qui rend hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001.

Non loin, Wall Street est connu pour être le centre de la finance mondiale et le temple du capitalisme. Mais c’est également un coin agréable où se promener. Outre les nouveaux bâtiments, je salue la présence de l'église de la Trinité (Trinity Church) qui contraste étonnamment avec les tours de verre des alentours. Besoin d’un peu d’air, il faut se rendre à Battery Park qui offre une vue dégagée sur la baie de New York et une jolie promenade le long de l’Hudson.

Dans le voisinage proche, de nombreux quartiers au nom légendaire. Chinatown, Greenwich Village, Little Italy, East Village, SoHo et j’en passe … des quartiers similaires mais tous différents. Je m’explique, ce sont les mêmes types de maisons et de bâtiments, ceux-ci ne se distinguent que par leurs décorations et enseignes lumineuses. Même remarque que tout à l’heure, ce sont essentiellement des restaurants et des magasins.

Brooklyn

Reliant Brooklyn à Manhattan, le pont de Brooklyn est l’un des symboles emblématiques de New York. Une traversée longue de 2 kilomètres où il faut prendre le temps de s’arrêter pour lire les panneaux relatant sa construction. Il offre également de superbes points de vue sur Manhattan. Par temps venteux et pluvieux … la traversée est un peu difficile mais on survit à tout.

De l’autre côté du pont, Brooklyn Heights. Un parc donnant directement au pied du pont et un mélange de rues remplies de belles petites maisons en grès rouge (les mêmes qu’à Harlem). Un coin que je suis très content d’avoir découvert car il offre une vision plus chaleureuse de la ville.

Liberty Island

Posée sur une île à l'entrée du port de New York, la statue de la Liberté symbolise à elle seule l'Amérique. Tout le monde la connait mais peut-être que peu savent qu’il s’agit d’un cadeau offert par la France afin de marquer le centenaire de l'indépendance américaine en 1876. Accessible en ferry (tout comme Ellis Island), Liberty Island brasse énormément de monde. J’ai eu la chance de pouvoir y débarquer mais impossible vu le temps imparti de monter tout en haut de la belle. Si ça vous intéresse vraiment, achetez votre ticket à l'avance.

Pour être complet, et puisqu'on passe devant en allant jusque Liberty Island, je mentionne également Ellis Island car elle représente une étape émouvante et importante de l'Histoire des Etats Unis. C’est ici que les immigrants en provenance d’Europe accostaient avant d’être renvoyés ou non chez eux. Selon les registres, 28 millions de personnes y ont transité.

Je ne garderai pas un souvenir impérissable de New-York mais je suis content de l’avoir fait. L’accueil des locaux rencontrés durant mon séjour m’a néanmoins donné l’envie de retourner dans un futur proche sur le continent américain. Sortir des grosses villes et partir sur la route me semble être une meilleure idée pour satisfaire ma soif de découverte.